Gestion écologique des espaces verts

Gestion écologique
des espaces verts

Gérer différemment les espaces verts en fonction des usages et
de la végétation locale en étant plus respectueux de la nature

Mission d’assistance pour la gestion écologique des espaces verts

Les espaces verts urbains représentent souvent, un potentiel de développement de la biodiversité qui peut être exploité assez simplement. Tout d’abord en adoptant des pratiques plus respectueuses de l’environnement. Puis en limitant certaines interventions selon le principe d’une gestion différenciée.

La gestion différenciée, c’est quoi ?

Il s’agit d’une gestion des espaces verts en milieu urbain qui consiste à différencier et à adapter l’intensité et la nature des soins appliqués aux différents espaces selon l’usage du lieu. On assure ainsi un équilibre entre le développement de la biodiversité, la protection des ressources naturelles et l’accueil du public.

Ses objectifs sont simples :

  • Enrichir les espaces urbanisés avec des espèces végétales et animales locales
  • Limiter les impacts négatifs sur un environnement déjà malmené
  • Créer un cadre de vie agréable et des paysages diversifiés
Pourquoi mettre en place la gestion différenciée ?

La gestion différenciée répond à trois enjeux :

  • Enjeux économiques
    Optimiser les moyens humains, matériels et financiers
  • Enjeux écologiques
    Préserver et favoriser la biodiversité : restaurer les équilibres écologiques, lutter contre les ravageurs et les espèces exotiques invasives, limiter les pollutions
  • Enjeux culturels et sociaux
    Mettre en valeur les sites et éduquer le grand public à l’environnement

Biodiversité

Mettre en place la gestion différenciée, ce n’est pas laisser ses espaces verts à l’abandon, ni chercher à « faire propre ». Mais c’est recréer les conditions propices au développement d’espèces animales et végétales indigènes.

Quantitatif

Recensement des différents types d’espaces verts (massifs arbustifs, massifs fleuris, alignement d’arbres, arbres isolés, pelouse), à partir des éléments cartographiques disponibles (plans informatisés des espaces verts, cadastre, photographies aériennes). Également par des investigations sur site pour le diagnostic qualitatif.

Qualitatif

Lors du diagnostic, différents paramètres sont relevés comme la nature de la végétation et sa diversité, les modes de gestion, la fréquentation des sites… Dès ce stade, les préconisations d’interventions et une évaluation des travaux à entreprendre sont identifiés pour chaque site. Le diagnostic est mené à l’échelle du microsite (massif, pelouse…).

Durant cette phase, nous rencontrons les intervenants (services communaux et intercommunaux, entreprises) assurant l’entretien des espaces verts afin d’avoir la connaissance la plus fine possible des modes d’entretien actuels.

Diagnostic de la gestion écologique des espaces verts
Stratégie technique

La stratégie d’intervention dépend des enjeux et des objectifs définis avec le maître d’ouvrage définis pour chaque espace à traiter. Les objectifs sont déterminés en fonction de plusieurs critères : la visibilité, la fréquentation, la connectivité avec les espaces verts ou naturels, l’usage du site (corridor écologique, brise vue, accompagnement de voirie, bassin tampon…), la taille de l’espace (la superficie est notamment un critère important dans le cadre de la mise en place d’éco-pâturage), les potentialités d’accueil pour la faune, la richesse floristique, les contraintes latérales…

Stratégie de communication

La modification des pratiques d’entretien nécessite un accompagnement en termes de communication. La stratégie de communication est définie avec le maître d’ouvrage pour informer les riverains, et les habitants en général, sur les nouvelles pratiques d’entretien des espaces verts.

Ecô-paturage, gestion ecologique des espaces verts
Plan de gestion

Après définition d’une nouvelle stratégie d’entretien des espaces verts urbains, nous établissons un plan de gestion qui synthétise l’ensemble des nouvelles pratiques. Les modalités d’intervention sont largement détaillées dans un cahier technique par type d’espaces et microsite. Un calendrier de réalisation des opérations d’entretien et d’aménagements est proposé pour une période pouvant allée jusqu’à 5 ans.

Une perspective longue garantit, nous parait être le minimum à produire pour pouvoir avoir une vision globale d’avenir. Cela pour un respect des équilibres écologiques et donc de la biodiversité.

Ce plan de gestion sert de base technique détaillée au cahier des charges pour la consultation d’entreprises chargées d’entretenir les espaces verts.

Plan de gestion des espaces verts
Tableau de bord

Nous établissons un tableau de bord reprenant les différentes étapes de la mise en place de la gestion différenciée pour chaque espace et surface concernés par l’évolution des pratiques. Ce tableau de bord comprend des cartes et plans, des graphiques et des tableaux. Les coûts et les dépenses sont évaluées et comparées entre les anciennes et les nouvelles pratiques de gestion et d’entretien.

Le tableau de bord propose également des méthodes de mesure de l’impact de la gestion différenciée sur la biodiversité. Comme par exemple, la mise en place de protocole de suivi de la flore et de la faune.

Il peut s’agir de réaliser un inventaire floristique et/ou entomologique, sur les parcelles où un changement de pratique a été proposée (fauche, pâturage). Cet inventaire permet de mesurer l’évolution de la biodiversité par le calcul d’indice de biodiversité. Comme par exemple l’indice de Shannon ou l’indice d’équitabilité de Pielou.

Des bioindicateurs pevent ensuite être définis sur la base de ces inventaires pour simplifier le suivi et l’appliquer à l’ensemble des sites. D’autres protocoles comme APIALERTE ou APIDIAG (biosurveillance à travers l’activité des abeilles) peuvent également être proposés.

Evaluation de la gestion écologique des espaces verts

L’expérience forte d’ICEMA  en matière de maitrise d’œuvre et d’assistance à maîtrise d’ouvrage fait de cette phase une continuité logique du travail déjà réalisé à ce stade. Nous pouvons vous accompagner dans la rédaction des pièces de consultation des entreprises et jusqu’au choix du prestataire chargé de l’entretien des espaces verts.

Ecologie environnementale en Ille et Vilaine